moins additifs plus cuisine démarche réduction additifs

Les additifs : une réduction amorcée dès 1999

Attentifs à l’évolution des connaissances scientifiques comme aux attentes de nos consommateurs, nous nous sommes volontairement engagés à supprimer les additifs superflus de nos produits dès 1999.

Une démarche ancrée dans notre culture

Bien sûr, l’utilisation des additifs dans les aliments est règlementée et contrôlée au niveau européen. Mais chez Fleury Michon, nous nous sommes fixé pour objectif de nous rapprocher au plus près des ingrédients que chacun peut trouver dans son placard pour mettre au point nos recettes. Ce qui explique que nous évitons d’utiliser les additifs dès que possible.

    démarche réduction additifs nutrition fleury michon

    Moins d’additifs, plus de cuisine !

    Pour atteindre nos objectifs, nous avons simplement fait confiance à nos chefs-cuisiniers !

    Avec une bonne dose de savoir-faire, des bouillons de légumes maison, des épices, des aromates et d’autres astuces de cuisson, ils ont réussi à supprimer les additifs de la grande majorité de nos recettes tout en réveillant leurs saveurs !

     

    Les seuls additifs autorisés sont ceux dont l’utilisation est indispensable à la sécurité ou pour des raisons techniques telles que la tenue du produit, avec une utilisation spécifique justifiée.

    Nos actions :

    • Si besoin, les additifs utilisés dans nos produits sont ceux autorisés dans les produits d'origine biologique et/ou destinés aux nourrissons

    • Les colorants et arômes, lorsqu’ils sont indispensables, sont d’origine naturelle.

    Au total, moins de 20 additifs différents autorisés dans l’ensemble de nos produits sur plus de 300 additifs autorisés en Union européenne.

    la suppression des additifs allergisants :

    Nous nous sommes engagés à supprimer en priorité les additifs potentiellement allergisants de nos recettes. Dès 2004, tartrazine, graine de caroube, antioxydant BHA, glutamate et bien d’autres ont disparu de nos produits, en travaillant en étroite collaboration avec des associations de patients comme l'AFPRAL depuis 2003 et l'AFDIAG depuis 2012.

    Retournez en haut